Un désir partagé de Ville et de Nature

Les Assises du développement durable

Les Rencontres de la Ville-Parc en avril 2020 ont été suspendues en en raison de la crise sanitaire


Le 2 avril 2019, à Châtenay-Malabry, il y a renaissance quand… Dernière période de la résidence philosophie et architecture, durant laquelle Chris Younès, philosophe, et Céline Bodart, architecte, questionnent le défi de la métamorphose, de la renaissance urbaine et sociale, rendues nécessaires par les enjeux planétaires.
« Il y a renaissance, quand la remise en cause d’un modèle destructeur des éco-systèmes et des équilibres sociaux s’accompagne d’une nouvelle quête d’harmonisation propice au vivre et faire ensemble ».
Une rencontre complétée de deux ateliers thématiques :
« Écrire la Ville, bâtir le texte. »
Comment mettre en œuvre des modes de recueil d’expression des riverains, usagers ou futurs habitants ?
Virginie Tahar, enseignante-chercheuse en littérature, co-responsable de la Mission Arts et Culture et du Labo d’écriture – Université Paris- Est Marne-La-Vallée, présentera les travaux menés sur l’éco-quartier LaVallée.
« + de nature, – de pollution , + de mixité »
Parlons de la ville de demain…
« L’idée d’une ville à vivre ressort parmi toutes, reclassant les technologies et smart grids dans la catégorie des moyens et non des finalités. »
Parlons de Châtenay-Malabry, en présence des paysagistes, des botanistes, des agriculteurs urbains et des managers numériques.


Le 3 avril 2018, les deuxièmes Rencontres de la Ville-Parc questionnent les ressources de la mémoire collective et individuelle et la capacité de mise en mouvement.
« Châtenay-Malabry : Ville-Parc : Mobilités, traces et convivialités »
Imaginaire collectif de la Ville Parc, Hospitalité de la Ville Parc, Chris Younès et Céline Bodart poursuivent leur parcours philosophique et urbain et explorent les traces, passées et à venir, la mémoire future de la Ville Parc. Les grands chantiers d’innovation (mobilités, métiers, cultures constructives bas-carbone) mettent en mouvement la Ville-Parc ; quelles trajectoires ouvrent-ils ? Quelles traces passées les guident ? Avec la participation des concepteurs (urbanistes, paysagistes et aménageurs) de l’écoquartier LaVallée (ex site de l’école Centrale).
Au cœur du devenir urbain, l’art et plus largement, la création sous toutes ses formes joue un rôle fédérateur.
Table ronde «Ville en création, Créations en ville»
Renouant avec les liens Nature-Culture qui ont ouvert les premières rencontres de la Ville Parc en 2016, la question « Création – Ville » revêt une dimension nouvelle : d’un imaginaire à partager, le lien Nature-Culture devient un élément fondateur de la Ville-Parc. Quelles convivialités nouvelles ? Quelles créations, spontannées ou programmées ? Quelles dimensions (espaces et temps) s’ouvrent à la création dans la Ville-Parc?
Avec la participation des équipes d’action culturelle de Châtenay-Malabry.


Le 18 avril 2017, les 8èmes assises du développement durable accèdent à une nouvelle maturité en devenant la première édition des Rencontres de la Ville-Parc. « Par ce nom, ce trait d’union, nous confirmons notre ambition d’un devenir urbain et social, deux axes de développement indissociables l’un de l’autre.  Nous n’affirmons rien de nouveau. Ces rencontres sont la parfaite continuité des actions engagées depuis plus de dix ans et déjà récompensées par la reconnaissance de notre agenda 21 local. Fondées initialement sur l’action du Comité Agenda 21, qui avait pour ambition de mobiliser les acteurs locaux et les citoyens autour d’un projet partagé, ces Rencontres de la Ville-Parc s’ouvrent désormais plus largement, à des partenariats extérieurs. De nouveaux acteurs sont présents avec nous, qui ont compris la pertinence de l’ambition châtenaisienne, et son originalité parmi les multiples projets du Grand Paris. Certains d’entre vous penseront «que rien n’est nouveau », que « nous travaillons sur le sujet depuis longtemps déjà ! »…Mais parce qu’elle doit être partagée, une bonne idée doit attendre son temps. Trop tôt, elle est utopie… Mais au juste moment, c’est une innovation porteuse de sens et d’avenir. Il en est ainsi pour l’agriculture urbaine, les mobilités alternatives, la construction bas-carbone… Il nous faut le temps de l’acceptation préalable à la mise en action… Ainsi, la Ville-Parc n’est ni un projet, ni une utopie, c’est un devenir partagé et partageable. Avec tous, acteurs du départ et nouveaux arrivés, nous voulons partager cette énergie. Une énergie décomplexée qui soutient l’innovation, invente localement les meilleurs outils pour concrétiser les meilleures idées. Avec les rencontres de la Ville-Parc, nous ouvrons notre travail de terrain à de nouvelles idées et à de nouvelles pratiques. C’est le sujet de ces rencontres, qui découle du travail de Chris Younès et Céline Bodart : L’hospitalité de la Ville-Parc, une hospitalité à explorer sous toutes ses formes : humaine, culturelle, économique, technologique… Une journée riche d’échanges et d’idées… Je vous souhaite de belles rencontres. » Georges Siffredi, Maire de Châtenay-Malabry
Au programme de ces 8èmes assises et Premières Rencontres :
« Châtenay-Malabry : Hospitalité de la Ville-Parc »
Chris Younès et Céline Bodart nous entraînent dans une nouvelle exploration consacrée à l’hospitalité de la Ville-Parc. L’hospitalité de la Ville-Parc questionne notre capacité à accueillir de nouvelles manières d’habiter et de pratiquer la ville. L’ouverture à de nouvelles pratiques urbaines élargit le champ des possibles, éveille les dynamiques économiques : quels métiers, quels services, quels emplois dans la Ville-Parc ?
Vaste question que celle de l’hospitalité qui conduit chaque acteur à sortir de sa zone de confort pour explorer collectivement de nouvelles manières de faire. Deux ateliers complètent les échanges :
« Agriculture urbaine ou la qualité productive de la rencontre entre Ville et Nature. »
Etat des lieux des projets en cours, ouverture et mise en perspective : de l’initiative citoyenne à l’organisation d’un tissu économique viable et pérenne.
« Culture constructive et urbanisme bas-carbone : la ressource sous nos pieds. »
Des milliers de m3 de terre et de gravas sont traités dans les projets de construction et évacués en déchets. Ils représentent en réalité une ressource qui interpelle aujourd’hui les acteurs de la filière du BTP et sur laquelle Chatenay-Malabry Ville-Parc se positionne en acteur de la recherche et de l’innovation.


Le 12 mai 2016, Chris Younès, philosophe, et Céline Bodart, Architecte, présentent leur première année de résidence châtenaisienne « Philosophie et Architecture » lors des 7ème Assises du développement durable.
«Châtenay-Malabry, Ville-Parc : expériences et horizons possibles…»
Ville et Nature s’entremêlent à Châtenay-Malabry : une identité à renforcer à l’heure où se structure le Grand Paris. Poursuivant le cycle de réflexion engagé depuis 2 ans sur la thématique «La Ville-Parc, Ville durable, ville créative», Chris Younès et Céline Bodart nous entrainent dans un parcours à rebondissements entre «la vision commune» et «l’imaginaire» de la Ville-Parc. En explorant les mille et une manières dont nous vivons la ville, cette nouvelle étape nous invitera à formuler «ce à quoi nous tenons…».
Les expériences et horizons possibles sont explorés lors de trois ateliers :
« Les couleurs de la Ville Parc. »
Comment matière et couleur font sens pour la ville…
« Le temps de la Ville Parc »
Parcourir la Ville Parc, quelles modalités, quelles alternatives…
« Élan pour la Ville Parc »
Cultiver en ville : de l’initiative individuelle à la structuration de projets globaux pour construire collectivement la Ville Parc.


Le 3 avril 2015, s’ouvrent les 6e assises du développement durable :
« La Ville-Parc : une idée en marche »
Sous le parrainage de Chris Younès, philosophe, les échanges portent sur la notion de Territoire.
« Territoire réel, Territoire virtuel, Territoire communal à la croisée des évolutions urbaines… Le temps de penser l’Art de Vivre en Grand Paris. »
L’art de vivre en grand Paris est ensuite développé dans trois tables rondes thématiques :
« La ville sans voitures : utopie ou réalité ? »
« L’Economie Sociale et Solidaire (ESS) au service de l’attractivité économique de la Ville Parc. »
« La Ville Parc à l’articulation des écosystèmes numériques et des écosystèmes naturels. »


Le 11 avril 2014, après quatre années d’échanges qui ont permis la construction de l’agenda 21 local, les 5e assises du Développement Durable posent la question qui engage le changement :
« Ville Durable : À quoi ressemblera la Ville de demain ? »
La question est abordée sous un premier angle « la ville de demain sera innovante ; elle commence aujourd’hui… » avec le Labex Futurs Urbains et le Design Lab Ville Durable (Nantes Atlantique), puis les châtenaisiens participent au choix à l’une des trois tables rondes thématiques qui questionnent le changement :
« Notre avenir face aux changements climatiques »
« Transformer nos espaces urbains en ville durable : un autre regard »
« Les solutions d’avenir pour la ville durable »


Le 10 avril 2010, la Ville de Châtenay-Malabry inaugurait officiellement son Agenda21 dans le cadre de ses premières Assises du Développement Durable, véritable « Fête Urbaine » avec des animations éco-ludiques dans toute la ville. Ce premier RDVS est réitéré chaque année afin de partager avec la population et l’ensemble des acteurs, les résultats obtenus sur le terrain, les propositions d’amélioration ou d’actions nouvelles issues des groupes de travail « Agenda 21 ». Ces Assises annuelles permettent de tracer avec tous les Châtenaisiens les grandes lignes de l’action future.
Les 5e assises ouvrent une nouvelle pratique de la gouvernance en impliquant chacun dans un avenir collectif. C’est lors de ces échanges qu’émerge le désir collectif de Ville Parc.